Print This Page

Images, sons et usages

Images, sons et usages
Thématique coordonnée par Romain Bricout

    La notion d'usage constitue la pierre d'angle de cette thématique dédiée aux arts de l'image et du son, qui, si elle concerne d'abord au sein du CEAC les chercheurs en arts plastiques, cinéma et musicologie, est susceptible de mobiliser par son caractère transversal l'ensemble des disciplines artistiques.
Globalement, le terme « usage » doit être compris suivant deux acceptions qui sous-tendent l'ensemble des projets envisagés au sein de la thématique.
- Il s'agit d'un côté de caractériser des gestes générés par certains dispositifs artistiques, autrement dit d'analyser les pratiques contemporaines à l'aune d'un possible « usage » des œuvres par le spectateur, suivant des approches croisant l'histoire de l'art et l'esthétique (concernant par exemple un certain nombre d'œuvres de l'art contemporain touchant à la mise à disposition et à la diffusion des images), ou mobilisant davantage la médiologie - comment concevoir les dispositifs artistiques au regard des avancées techniques - pouvant faire l'objet d'expérimentations pratiques telles qu'elles ont été initiées par l'équipe EDESAC, notamment dans le champ du sonore. Une telle réflexion portant sur les mises en situation du spectateur et sur la démultiplication des opérations qu'il peut être susceptible d'effectuer, s'inscrit également dans la continuité de projets menés par quelques-uns des chercheurs du CEAC ayant collaboré au programme ANR « Praticables » entre 2009 et 2012.
- D'un autre côté, il s'agit d'aborder les pratiques artistiques dans leur articulation à des usages a priori extra-artistiques, en prise avec des appareils et des gestes saisis dans la sphère du quotidien et/ou de l'industrie culturelle (téléphone, télévision, jeu vidéo, 3D, internet, etc.). Il s'agit ainsi de réexaminer les pratiques artistiques en mobilisant des domaines de compétences empruntant à d'autres disciplines (économie, droit, sciences cognitives, etc.), qui informent les œuvres en touchant directement à leur production et leur réception. Dans cette perspective, cette thématique est de fait logiquement envisagée en étroite collaboration avec le Pôle Images Nord-Pas de Calais, désormais appelé Pictanovo, et en lien avec le programme de recherche IrDIVE (Recherche et Innovation dans les Environnements Visuels Numériques et Interactifs).