Print This Page

Séminaire 2013 -2014

Séminaire 2013/2014 :

« Jusqu'où va le cinéma
»


Séminaire de recherche du CEAC
Parcours études cinématographiques
Sous la responsabilité d'Édouard Arnoldy & de Jessie Martin

    Dans l’exacte foulée de la plupart des enseignements en Master, le fil conducteur de ce séminaire sera de s’intéresser aux relations que le cinéma entretient avec d’autres types d’images : la télévision, la vidéo, internet, la photographie, le jeu vidéo, le cinéma d’animation, l’exposition du cinéma, etc. Jusqu’où va le cinéma ? Cette exploration d’un cinéma se situant à l’intersection de différents médiums est inséparable d’une « histoire croisée des images », ou d’un renouveau du motif du cinéma comme « art impur », avec l’idée, toujours, d’accompagner les transformations qui affectent les manières de faire des films, en fonction des périodes et des pays.

Une des principales exigences de ce « séminaire de spécialité » est de défendre une possible spécificité du cinéma, qu’il s’agira donc bien d’interroger lors des différentes sessions. Evitant l’écueil d’une interdisciplinarité trop flottante qui empêcherait de saisir avec précision les interférences qui existent effectivement entre les médiums, évitant celui d’un repli du cinéma sur lui-même qui lui ferait manquer la richesse des rencontres avec les autres images, ce séminaire souhaite s’inquiéter de la place qu’occupe le cinéma parmi d’autres images et d’autres pratiques artistiques aujourd’hui. « Jusqu’où va le cinéma » c’est prioritairement s’interroger sur « l’envergure » du cinéma aujourd’hui (qu’en est-il d’un hypothétique nouveau cinéma et d’un cinéma élargi ?) et les incertitudes identitaires qui déterminent quelques pratiques contemporaines des images cinématographiques.

Enfin, ce séminaire souhaite toujours être en priorité un lieu de rencontre et de débats entre des perspectives de recherche qui constituent le domaine des études cinématographiques, mais aussi au-delà de ses frontières (toujours incertaines). Les conférenciers sont ainsi invités pour leur connaissance approfondie d’un objet particulier mais aussi pour engager la réflexion autour d’une perspective de recherche.



Programme :
(cf. affiche ci-dessous pour les indications de salles)

1er semestre :

- Arnaud Widendaele (Doctorant, ATER, Lille3), Win Wenders : cinéma et vidéo (le 7 novembre)

 

- Henri-François Imbert (Cinéaste), Cinéma documentaire et Autoportrait (le 21 novembre 2013) :

    L'UFR Humanités (parcours Etudes cinématographiques) et le Centre d'Etude des Arts Contemporains ont le plaisir d'inviter le cinéaste Henri-François Imbert pour une "journée-rencontre" le jeudi 21 novembre au Kino. Les étudiants, les chercheurs et les enseignants des autres parcours de l'UFR et du CEAC sont chaleureusement invités à assister à cette rencontre, qui se déroulera à partir de 10h et sera suivie à 19h30 d'une présentation par le cinéaste de deux de ses films projetés au Kino en soirée : Sur la plage de Belfast (1996, 40') et Le Temps des amoureuses (2009, 83').

   Dans ce cadre, d'autres projections sont organisées au Kino le jeudi 14 novembre à 19h30 : Doulaye, une saison des pluies (2000, 80') et No pasaran, album souvenir (2003, 70') d'Henri François Imbert (présentation par Florent Le Demazel) ; le vendredi 15 novembre à 15h : Mes petites amoureuses (1974, 120') de Jean Eustache (présentation de Romain Lefebvre).

Pour plus de détails sur les films et sur ces séances :

http://www.lecinemadehenrifrancoisimbert.com/

http://www.kino-cine.com/

- Gianluca Venzi (PR, Université de Sienne) : De l'usage expressif de la couleur au cinéma (5 décembre)


2e semestre :

- Corinne Maury (MCF, Toulouse 2) : L’attrait de la pluie (le 30 janvier)

 

- Teresa Faucon (MCF, Paris 3) : Montage : énergie, forces et fluides (le 20 février)

 

- Gil Bartholeyns (MCF, Lille 3) : Changer son regard sur les images (le 6 mars)

 


Page précédente : Séminaire études cinématographiques
Page suivante : 2011 - 2012