Print This Page

Encadrement scientifique

  • La codirection

   Une codirection est possible, voire souhaitable lorsque le sujet de thèse requiert la conjonction de compétences scientifiques suffisamment hétérogènes pour qu’un double encadrement se justifie. Les deux directeurs doivent être rattachés à une institution universitaire française. La co-direction peut éventuellement encore s’établir en deuxième ou début de troisième année de thèse. Des formulaires sont disponibles à l’Ecole Doctorale.


  • La cotutelle

   Chaque doctorant a la possibilité d’envisager une thèse en cotutelle, c’est-à-dire une recherche doctorale placée sous la responsabilité de deux directeurs de recherche, l’un rattaché à Lille, l’autre dans une université étrangère. En vue d’une inscription en cotutelle, un accord doit préalablement être passé entre un Directeur de Recherche membre du CEAC et un enseignant-chercheur habilité à diriger des recherches d’une université étrangère. La finalité de la cotutelle devra être clairement exposée en vue de sa présentation au laboratoire et à l’Ecole Doctorale. Avec l’accord du laboratoire et de l’Ecole Doctorale, une convention est passée entre les Universités qui s’engagent dans cette cotutelle. L’inscription en cotutelle doit être effectuée dans le courant des deux premières d’inscription en thèse.

Une cotutelle n’est pas accordée automatiquement. Cet échange entre deux universités a pour finalité de parfaire la formation doctorale du chercheur. La cotutelle ne dispense pas le doctorant de scrupuleusement respecter toutes ses obligations liées à son inscription en thèse (présence aux séminaires, rencontres régulières avec son directeur de recherche, etc.).

 

  • Le suivi de la formation doctorale

       A partir de l’année universitaire 2009-2010, l'obtention du diplôme de doctorat doit satisfaire aux nouvelles exigences européennes. Cette obtention est subordonnée à la validation d'une formation qui se déroule tout au long des études doctorales, et qui est pour partie à la charge des laboratoires de recherche. Les doctorants inscrits en thèse dès 2009-2010 ont un « cahier des charges » à respecter scrupuleusement. Les modalités peuvent varier selon la situation de chacun (allocataire, salarié, etc.). Il est impératif que les doctorants concernés prennent contact avec leur Directeur de recherche afin de bien connaître les règlements qui entrent en application dès octobre 2009.
       Pour les doctorants inscrits préalablement à l’année universitaire 2009-2010, une attestation de formation doctorale est requise pour pouvoir soutenir, selon des conditions particulières mentionnées par l’Ecole Doctorale. La formation doctorale en SHS de l'Université Lille Nord de France qui est obligatoire comporte :
    - 1 séminaire de recherche annuel (une vingtaine d'heures étalées dans la durée), aussi longtemps que dure la thèse, choisi dans la liste des séminaires, disciplinaires ou interdisciplinaires, validés par l'Ecole Doctorale SHS ou par les Ecoles Doctorales belges (si le doctorant réside ailleurs que dans la région, il peut suivre un séminaire de recherche dans une autre Ecole Doctorale ou tout autre organisme de recherche labellisé). Au moins une fois dans son cursus, le doctorant devra choisir ce séminaire dans la spécialité « Etudes européennes » de l'Ecole Doctorale SHS ou à la Maison Européenne des Sciences de l'Homme et de la Société (MESHS).
    - 1 communication orale annuelle (ou poster). Il est vivement recommandé de participer à des colloques internationaux, mais toute communication dans le cadre des Journées d'étude de laboratoire ou des journées doctorales des ED belges et françaises sera validée.
    - Au moins 1 article publié au cours de la thèse
    - Un test obligatoire de positionnement en anglais pour les néo-doctorants pratiqué au Centre de Ressources en Langues (CRL) de l'université de Lille-3 (http://crl.univ-lille3.fr/, informations détaillées sur le site de l'Ecole Doctorale).

Le doctorant doit organiser annuellement le suivi de sa formation doctorale, en relation avec son directeur de thèse, et faire valider chaque année son attestation de formation doctorale qu’il devra présenter dûment remplie avant la soutenance.

 

 

  • Les séminaires du CEAC

       Le CEAC propose un séminaire régulier, ainsi que des séminaires de recherche soit de spécialité, soit transdisciplinaires. Toutes les informations concernant ces séminaires se trouvent sur le site du CEAC (cf. les activités liées aux axes de recherche).
    La participation au séminaire régulier du CEAC est requise, sauf s’il y a une impossibilité matérielle de la part du doctorant. Il compte au nombre des activités validées par le laboratoire pour le suivi de la formation doctorale.
    Il est envisageable de suivre un séminaire organisé par d’autres laboratoires de recherche (à Lille, dans une autre université française ou étrangère). Dans ce cas,  l’autorisation du Directeur de Recherche est un préalable. Une attestation, actant la participation du doctorant à ce séminaire, signée par son responsable devra être fournie au Directeur de Recherche.

 

  • La vie doctorale

       Trois étudiants siègent au conseil de laboratoire du CEAC. Un doctorant qui souhaiterait rejoindre le conseil de laboratoire peut se manifester auprès de son directeur de thèse ou d’Edouard Arnoldy.

Page précédente : Demandes de dérogations
Page suivante : Soutenances de thèse