lumière de spectacle
Programme proposé par Véronique Perruchon et Cristina Grazioli

 

Présentation et objectifs

 Le programme de recherche «Lumière de Spectacle» étudie la dramaturgie scénique de la lumière, sa plasticité et sa théâtralité. Lobjectif principal est de créer et de promouvoir une culture universitaire de la lumière du spectacle vivant à partir de sa dimension artistique. C’est pourquoi les aspects techniques de la lumière rapportés à la question de l’éclairage scénique sont inclus dans son étude esthétique et historique. Le deuxième objectif vise la création et la valorisation des outils nécessaires à l’étude et à la compréhension de la lumière. «Lumière de Spectacle» se donne pour mission la transmission des sources et des connaissances établies par le programme afin d’alimenter et de stimuler la recherche universitaire sur la lumière de spectacle.

 

Le programme

«Lumière de Spectacle» permettra d’identifier et d’établir de nouveaux corpus. La nécessité de donner une visibilité et une autonomie à létude de la lumière scénique en dehors de son inclusion dans celle de l’analyse des spectacles est une priorité et un sujet universitaire inédit en France. C’est pourquoi ce programme se définit de manière très spécialisée autour du spectacle vivant : tout en donnant la priorité à celle du théâtre, le programme abordera les formes spectatorielles novatrices comme la magie nouvelle, et celles dont le travail de la lumière relève denjeux spécifiques (cirque, danse, mime, théâtre d’ombres, théâtre noir, etc.). Il ne s’ouvrira que ponctuellement, dans un premier temps, aux formes voisines qui mobilisent la lumière (les arts plastiques, l’urbanisme, le cinéma, etc.).

La dimension historique de la lumière a déjà fait l’objet d’études à l’échelle européenne (notamment sur les éclairages des théâtres à l’italienne à la chandelle et au gaz entre le XVIe et le XIXe siècle). Mais une étude approfondie de la lumière depuis l’usage généralisé de l’électricité dans les théâtres au XXe siècle est un domaine pour l’heure peu abordé ou du moins sans sources ni appuis scientifiques. Il s’agira d’une exploration que se propose de mener le programme grâce à une étude conjointe de l’évolution des techniques et des esthétiques.

 

Modalités

Pour atteindre ces objectifs  « Lumière de Spectacle » commencera par la constitution de bases de données, notamment pour la dimension historique qui nécessite une identification des sources et leur traitement. Pour ce faire, le programme « Lumière de Spectacle » est en relation avec les structures de conservation des sources documentaires et des fonds actuellement peu traités voire pas du tout explorés : fonds Clémançon (Bnf) ; fonds de l’ART (BHVP) ; fonds François Éric Valentin (Théâtrothèque Gaston Baty Université Sorbonne Nouvelle Paris 3) ; etc. Le programme se charge également d’étudier des corpus existants sous l’angle de la lumière, comme le fonds Jean-Vilar (Bnf Avignon), à l’image du fonds Fortuny (Musée Fortuny de Venise) déjà exploré par Cristina Grazioli. « Lumière de Spectacle » pourra ainsi apporter sa contribution à une patrimonialisation des œuvres matérielles et immatérielles et à leurs valorisations.

La dimension esthétique nécessite la création d’outils propres à l’étude de la lumière dans le cadre universitaire. Il ne s’agira pas de former ni de s’adresser spécifiquement à des professionnels, mais bien de créer une culture universitaire de la lumière de spectacle. Il s’agira de donner les moyens théoriques, techniques et esthétiques pour parler de la lumière afin de construire une réflexion sur la lumière de spectacle.

La lumière de spectacle est un objet d’étude de terrain. Le spectacle vivant et la lumière sont nécessairement observés en situation. C’est pourquoi, le programme s’adossera à des repérages et à la fréquentation de spectacles, ainsi qu’à des séances d’expérimentation de dispositifs avec les professionnels et notamment avec des étudiants du Fresnoy. Cette dimension de la recherche sera relative aux questionnements méthodologiques des programmes « Dialogues entre art et recherche », et « Collaborations entre artistes » en cours du CEAC.

« Lumière de Spectacle » est constitué d’un groupe de recherche international dont l’activité prend dans un premier temps la forme d’un séminaire bimestriel. Ses séances de travail se déroulent pour partie en cercle réduit aux responsables et aux membres actifs autour de projets spécifiques et pour partie autour d’invité(s) majoritairement issus du monde professionnel de la lumière sur un sujet spécifique de manière ouverte à tout public spécialisé intéressé.

 

Équipe de recherche

Véronique Perruchon, Pr. (CEAC Théâtre), responsable du programme Lumière de Spectacle

Cristina Grazioli, Pr.Université de Padoue (membre associé au CEAC) co-responsable du programme Lumière de Spectacle

Claude Jamain  Pr. Émérite, (CEAC Théâtre), membre associé

Antonio Palermo, Doctorant, (CEAC Théâtre)